retour aux projets La Haute-Marne en romans ! Haut-Marnais / Artistes et projets culturels

Description du projet

L’Histoire sait combien la Haute-Marne est une terre d’écriture.
Voici donc le but de ce projet : faire de notre département le cœur du récit de fictions romanesques dans des genres variés.
En 2016, Désordres est paru aux éditions Ex Æquo. Ce thriller se déroule à Chaumont, et fait de la ville-préfecture le centre d’un monde en crise. La ville est prise en otage par un groupuscule nationaliste, et deux journalistes piégés à l’intérieur vont tout faire pour la libérer, avec l’aide des habitants.
À ma grande surprise, ce livre a reçu un accueil détonnant… et a même été chroniqué par un magazine canadien ! Ce succès m’a encouragé à poursuivre dans cette voie, avec le roman Rémanences où l’on suit les aventures d’une médium un peu trop cartésienne dans la région.
En 2020, cette mise en écriture de la Haute-Marne a pris une tournure encore plus forte, car j’ai entamé une collaboration avec les éditions Le Pythagore pour mon tout nouveau roman « L’Empire des Chats ». Cette maison d’édition chaumontaise fondée à la fin des années 70 est un acteur central de la vie culturelle haut-marnaise, en plus d’être bien implantée dans le paysage national et international.
Ce projet culturel soutient donc les entreprises locales, puisque mes livres sont édités dans le département et sont disponibles dans toutes les librairies de Haute-Marne, ainsi que deux associations.
Par ailleurs, en tant qu’auteur, mon rôle ne consiste pas seulement à écrire: je vais aussi à la rencontre des lecteurs et des acteurs de la chaîne du livre. En plus de participer à de nombreux événements littéraires nationaux, mais aussi de soutenir le tissu associatif, j’ai eu cette année l’honneur de rejoindre la Société des gens de lettres.
Ainsi, un livre sera toujours plus qu’une page couverte d’encre : il peut être le véritable ambassadeur du territoire auquel il est attaché, d’autant plus que mes livres sont disponibles dans toute la francophonie.
Et si les idées inspirées encourageaient la littérature locale ?

Origine du projet

L’origine de ce projet remonte à 2013. À cette époque, je vivais à Toulouse, loin de ma Haute-Marne natale, et je terminais ma thèse de physique quantique. La séparation avec mes racines haut-marnaises et l’envie de m’évader dans des fictions romanesques m’ont poussé à écrire mon premier roman : Désordres. C’est un thriller qui se déroule intégralement à Chaumont, et qui fait de la préfecture de Haute-Marne le centre d’un monde en crise. La ville est prise en otage par un groupuscule nationaliste, et deux journalistes piégés à l’intérieur vont tout faire pour la libérer, avec l’aide des chaumontais.
Un éditeur du nord-est a décidé de se lancer dans l’aventure en éditant le roman… et à ma grande surprise, cela a été un succès ! Après cela, j’ai écrit trois autres romans, ayant tous pour point de départ notre département. Le dernier, « L’Empire des chats » est paru cette année aux éditions Le Pythagore, éditeur réputé à Chaumont, ce qui privilégie d’autant plus l’empreinte locale.

Pourquoi voter pour moi

→ Les entreprises haut-marnaises sont impliquées : des éditions Le Pythagore jusqu’aux librairies, le circuit du livre fait vivre de nombreux acteurs. Le milieu associatif en bénéficie aussi, avec notamment le don des droits d’auteur de ma nouvelle « OASIS » à l’Association AssoClimat52.
→ En tant qu’écrivain, ce concours permet de donner de la visibilité à mes livres, à mon style et bien sûr à mes valeurs.
→ Mes livres sont disponibles dans toute la francophonie ! Certains d’entre eux ont notamment été chroniqués par des revues nationales, mais aussi à l’étranger. (dont Belgique, Suisse et Canada).
Les livres, et singulièrement les fictions, peuvent apporter un véritable éclairage sur un territoire très loin de ses frontières. De la sorte, un livre peut être l’ambassadeur d’une culture, d’une région et attirer des visiteurs à vouloir découvrir ce territoire. Voter pour ce projet n’est donc pas seulement un soutien pour l’auteur, c’est aussi un projecteur braqué sur notre département.

En savoir plus